Emmanuelle Villard

×Bibliography

Collectifs

After the Crash, Rome, Associazione Arte Contemporanea and Politecnica of Marche University, 2011.

Paillettes, Prothèses, Poubelles, Castellón, Bancaja-Fundación Caja Castellón , 2011.

Afinidades electivas, Lleida, Centro de Arte La Panera ; Sète, Crac, Centre régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon, 2009.

La Force de l’art 01 / Le livre, Paris, Réunion des musées nationaux, Centre national des arts plastiques, Délégation aux arts plastiques, 2007.

L’Égosystème, 10 ans de la Station (Nice) au Confort Moderne (Poitiers). Poitiers, Le Confort Moderne ; Nice, La Station, 2007.

Nice to Meet You, Nice, Nice Musées, 2007.
Pas de soucis… Bruxelles, CCNOA – Center for contemporary non-objective art, 2007.

A Bit o’ White. Bruxelles, CCNOA – Center for contemporary non-objective art, 2007

Collection publique d’art contemporain du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. Fonds départemental d’art contemporain : acquisitions 1998-2005. Conseil général de la Seine-Saint-Denis, 2007.

Minimal Pop, Bruxelles, CCNOA – Center for contemporary non-objective art, 2006.

2step. Bruxelles, CCNOA – Center for contemporary non-objective art, 2006.

Paris’ Calling, a Season of Contemporary Art from France. Londres, Ambassade de France, 2006.

Peinture : cinq regards. Paris, Éditions du Regard, 2005.

L’Art contemporain en France, par Catherine Millet. Paris, Éditions Flammarion, 2005, p. 346.

Comment s’appelle la partie immergée de l’iceberg ? « Sub rosa… hollala ! », entretien avec Claire Le Restif, Montreuil, Éditions maison populaire, 2003.

Les Heures claires, Paris, Monum, Éditions du patrimoine, 2002.

Quotidien aidé (Les locataires). Paris, Galerie Anne Barrault, 2001.

Usage. Londres, The Mellow Birds Gallery, 2000

Ironie et kitsch, texte de Stephen Wright. Valenciennes, Centre d’art L’H du siège, 2000.

Les impromptus, trois accrochages collectifs, Ivry-sur-Seine, Le Crédac – Centre d’art contemporain, 1998.